www.MobiliantichiAutenticita.com     dernière révision: 25/07/2013  
 

di Gottfried Matthaes
 

Le contrôle de l'authenticité des Meubles et
sculptures en bois

Une section du Museo d’Arte e Scienza


 

Méthodes scientifiques
Analyse spectroscopique du bois

Museo d'Arte e scienza -Via Sella 4 - Milano

Spectroscopie IR: pour la datation absolue des parties en bois du meuble. Pour le contrôle de l'utilisation de bois déjà vieux.
Spectrographie IR: pour l’identification du type de bois
Spectroscopie en ATR: pour l'analyse de la patine et des laques
   

 

Exemple: analyse de datation spectroscopique de la table représentée. Seuls les quatre pieds sont authentiques, tandis que les autres parties sont beaucoup plus récentes.
 

La datation préliminaire des parties en bois (sans certificat) peut également être réalisée en envoyant directement au laboratoire de la poussière de bois prélevée du meuble en suivant les instructions présentées dans le site:
www.spectroscopyforart.com

 

 

 

La qualification
du laboratoire scientifique du musée et
de ses méthodes
pour l’attestation de l’authenticité


L'évaluation et l’emploi des méthodes scientifiques subissent l’influence des lois et des usages locaux.

Base de jugement : Situation en Italie (pays où se trouve le musée).

La plus haute institution pour la lutte contre les falsifications et les imitations est la Guardia di Finanza. Dans le dernier catalogue que cet organisme a fait paraître en juin 2007 pour l’attestation de l’authenticité dans le domaine de l’art, le laboratoire scientifique du Museo d’Arte e Scienza est présenté de façon exclusive et les méthodes qui y sont appliquées pour la datation des peintures, des meubles, des objets en ivoire et d’autres pièces y sont recommandées et amplement décrites sur six pages.

Procédures judiciaires. La valeur probatoire de la méthode de datation spectroscopique est déterminante dans le cadre des procès civils et pénaux visant à attester l’âge véritable d’objets d’art.

Le marché de l’art: Le pourcentage d’objets non authentiques présents sur le marché est très élevé. Par voie de conséquence, des raisons économiques poussent certains opérateurs commerciaux à refuser les méthodes scientifiques. De plus, en cas de résultat négatif de l'analyse, l'on tend souvent à affirmer que ce n'est pas l’objet d’art qui est faux, mais le résultat scientifique, ou que la méthode est inconnue!!

L’amateur d’art et l’investisseur. L'on offrira des copies et des faux en prétendant qu'il s’agit de pièces authentiques aussi longtemps que l’acquéreur d’objets d’art ne suivra pas, au moment de l’achat d'un objet d’art, les mêmes habitudes que celles qu'il adopte lorsqu'il achète d’autres « produits » en basant son achat sur une garantie crédible de l’authenticité de l’objet. En une époque caractérisée par la technique et la science, il n'est plus raisonnable de se contenter de l’opinion personnelle des experts. Le marché de l’art deviendra fiable lorsque l’amateur d’art deviendra un connaisseur et que, comme le prévoit déjà la loi, il exigera un certificat valable.

 

 

 


 

Autres méthodes de recherche réalisables dans le laboratoire.
 

Le but du laboratoire du Musée est de perfectionner les méthodes scientifiques qui existent déjà
et d’élaborer des nouvelles méthodes pour le contrôle de l’authenticité d’objets d’art.
Aucune estimation artistique ou commerciale n’est prévue.

Les instruments et le savoir-faire du laboratoire sont à la disposition des collectionneurs, experts, restaurateurs, galeries et musées. (Le personnel du laboratoire, qui parle les principales langues européennes, est disponible pour toutes les explications).
 

Exemples de spectres obtenus avec l'analyse spectroscopique d’échantillons de différents matériaux

Les spectres donnent une réponse claire sur la nature du matériau et permettent de reconnaître, par exemple, types de colles, laques, décorations en ivoire, corne, os, ambre ancien ou moderne, matières plastiques etc.

 

Évaluation de l’utilisation de colles naturelles ou synthétiques avec la lumière de Wood  

La lumière monochromatique et ultraviolette, bien comme le microscope, montrent la qualité et l’état des dorures.

Identification des techniques de travail pour l’estimation de la période de fabrication du meuble.   Évaluation de la nature de dommages et usure.   Analyse microscopique et chimique pour l’évaluation de charnières, cadenas, figures et autres éléments en bronze et autres métaux.
 

Quelques essais pratiques pour la reconnaissance de l'authenticité pour les propriétaires des meubles
 

Contrôle des marques d’usure et de la patine

 

Étant en contact avec le sol, les pieds des meubles subissaient fréquemment l’effet des lavages faits à l’eau et au savon qui abîment le bois et la laque. Cette caractéristique probante de l’authenticité est appelée wash patina.

La véritable patine se forme à la suite du frottement des mains sur la surface du bois. L'observation avec une loupe permet de distinguer l’abrasion naturelle de celle qui est produite mécaniquement.

 

Analyse optique des marqueteries : Travail fait à la main ou industriel ?

 

Un élément déterminant pour distinguer un travail fait à la main est l’existence d’espaces vides entre le bois et les décorations insérés, dus à l’imprécision d'un travail réalisé par la main de l’homme.

En revanche, une marqueterie réalisée avec une machine et un poinçon montre des lignes qui coïncident parfaitement.

 

 

EN OUTRE, les salles du musée mettent 9 stations de test
interactives à la disposition des visiteurs qui peuvent y accomplir de simples
essais pour le contrôle de l’authenticité d’objets anciens
 

Station de test, salle 8:
Examen olfactif de la céramique archéologique

Station de test, salle 9:
Examen pour la détection de l'utilisation du plastique

Station de test, salle 7:
Détection des colles et d’autres matériaux synthétiques avec la lumière de Wood.

Station de test, salle 9: Contrôle avec la loupe de l’usure et des décorations de la porcelaine

 

 

L’examen optique de l’usure permet de reconnaître un objet en argent authentique.

L’ombre révèle la fabrication industrielle ou artisanale du verre.

Le microscope reconnaît la patine et les incrustations authentiques des fausses.

Si la porcelaine émet un bruit sourd, cela indique qu’elle présente une restauration cachée.


 

Price List 2011
Pour toute information complémentaire, s'adresser à:  Peter Matthaes (responsable du laboratoire), Chiara Civardi (
Contact avec les clients) Tél.: 0039-02-72022488 Télécopie: 0039-02-72023156 -  Email: info@museoartescienza.com

 

 

Autres services pourront être demandés, comme toujours, directement au laboratoire du Musée de Milan à la suivante adresse:


Museo d’Arte e Scienza
Via Q. Sella 4 – 20121 Milano
Tel. 0039 02 72022488
Fax 0039 02 72023156
e-mail: info@museoartescienza.com

 
 

Pour plus d’information :

www.Museoartescienza.com     www.Spectroscopyforart.com                      
www.PaintingsAuthenticity.com   www.AfricanArtAuthenticity.com 
et autres sites

 

 


 

La valeur de l’expertise dans le domaine de l’art dans l’ère scientifique

Le jugement d’un grand expert ou d’une maison d’enchères célèbre a, parfois, le pouvoir magique d’augmenter la valeur commerciale d’un objet même de mille fois. Un beau meuble, un tableau ou un masque africain peuvent par conséquent coûter 1.000 ou 1.000.000 d’Euros. Ces appréciations déconcertantes sur le marché international sont en train d’augmenter.
Ceci serait plausible si l’expertise était fondée sur des données compréhensibles et vérifiables. Mais il n’est pas toujours ainsi.

€ 4.500  
Authentique

 

€ 5.000.000
Enchère du 18 juin 2006


Une quantité inimaginable de précieux trésors artistiques s’est accumulée au cours des siècles dans le monde entier chez les familles aisées et dans les musées. Leur valeur commerciale et historico-artistique est incalculable. Toutefois, on estime généralement que plus de la moitié des œuvres n’est pas authentique. Le jugement, à défaut de méthodes scientifiques, se fondait surtout sur l’opinion d’experts.
Une application critique de méthodes nouvelles et précises pour la détermination de l’authenticité sur ce patrimoine culturel, sans le consentement des curateurs,  n’est ni pensable, ni souhaitable.

Le marché de l’art ne peut plus d’ailleurs éviter que, dans l’ère de la croissance continue d’Internet et d’autres moyens d’information qui entrent partout dans les maisons des collectionneurs et des investisseurs, les affirmations non vraies, concernant les méthodes de vérification scientifique, soient clairement identifiées et jugées comme telles. Le marché de l’art, en discréditant la détermination scientifique, se nuit également à lui-même. Il s’ensuit que les acheteurs et les investisseurs sont toujours plus enclins à faire leurs achats chez les grandes et relativement fiables maisons d’enchères. La tendance est généralement la même dans chaque secteur et les petits commerçants doivent fermer. Mais c’est justement le domaine de l’art qui peut représenter une exception.

Les galeristes et les commerçants ont, en effet, déjà à présent, la possibilité de perfectionner leur expertise par des certificats scientifiques exacts, en offrant ainsi une garantie plus crédible pour des achats plus sûrs et équitables par rapport aussi aux grandes maisons d’enchères. Il s’agit de changer non seulement les garanties, mais aussi le point de vue et de regarder la détermination scientifique comme un instrument utile et avantageux et non pas comme un obstacle ou une menace.
Une méthode valide existe déjà, la Spectroscopie infrarouge, depuis des dizaines d’années la méthode analytique la plus utilisée, dans le monde entier, par toutes les entreprises chimiques et pharmaceutiques.

 


Pour informations détaillées consulter nos site:

www.SpectroscopyforArt.com

 

 


Courte description des fondements naturels et scientifiques
de la datation spectroscopique du
bois
 

 L’essentiel en bref

La Spectroscopie infrarouge n’est pas une méthode nouvelle et, non plus, une nouvelle découverte. Nouvelle est seulement son application pour la vérification de l’âge et de l’authenticité d’objets d’art. Elle est utilisée depuis des dizaines d’années, dans le monde entier, par toutes les entreprises chimiques et pharmaceutiques avec des milliers d’instruments, avec le même programme et le même équipement dont se serve le laboratoire du Museo d’Arte e Scienza à Milan. Grâce à sa haute fiabilité, sa précision et facilité à d’emploi cette méthode est devenue la numéro 1 dans tous les secteurs où son application est possible.

La datation spectroscopique se fonde sur deux principes très connus :

·        Tous les matériaux présents sur la Terre, y compris ceux qui sont usés pour la création d’objets d’art, sont composés par molécules spécifiques.

·        Certaines molécules particulières changent avec le temps.

Le spectre IR du bois montre ses molécules ou ses groupes de molécules avec des pics et des creux (figures 1 et 2). Les signes du vieillissement provoqué par l’évaporation, l’oxydation et d’autres facteurs d’altération créent une baisse des pics d’absorption et, de manière mineure, leur déplacement (figure 3).
Cette méthode de datation offre donc deux possibilités d’évaluation du spectre, dont chacune donne, déjà individuellement, de bons résultats.

1 – L’évaluation graphique de la courbe (Spectrographie)
La mesure spectrographique de l’angle (α) qui s’était formé entre les différentes hauteurs des pics, permettait dès le début de la recherche de préciser l’âge à +/- 20%, et ce résultat fut donc communiqué en 1995 environ à certains musés et instituts européens.

 

 

 

Figure 2

 

Figure1

 

 

 

2 – L’évaluation du déplacement des fréquences (Spectroscopie)
La découverte de déplacements des fréquences d’absorption dans l’analyse spectroscopique en a augmenté, au cours des années, la précision dans une mesure inattendue et inexplicablement élevée déjà pendant les premières années.

(Figure 3) - Le graphique représenté n’est qu’un exemple d’autres nombreuses caractéristiques du spectre.


Nous pourrions faire remonter cette précision, tout comme l’indépendance de facteurs climatiques, à des programmes biologiques à l’intérieur du noyau cellulaire de l’arbre. L’incroyable exactitude de ces types de programmes biologiques est connue et est compréhensible également pour la phase de croissance du bois. Une réponse au pourquoi le vieillissement du bois aussi probablement est programmé, ne peut être donnée que par les développements de la recherche sur la cellule.
 

La cellule végétale, contrairement à la cellule animale, est bien protégée par une paroi de cellulose. La cellulose est extrêmement résistante à l’eau, c’est pourquoi nous trouvons encore des cellules de bois et du matériel datable dans des parties archéologiques de navires romains.
 

  Figure 4

(Recherche en collaboration avec un musée archéologique allemand, 1995.)



Le traitement de tableaux pour la référence des données du spectre à l’âge du bois:
L’attribution d’un spectre à une typologie de bois spécifique et à un âge spécifique a nécessité d’une grande quantité d’objets en bois à la datation sûre. Cette recherche, qui a pris de nombreuses années de travail avec l’emploi de personnel qualifié, n’a été possible que grâce à une collaboration forte et amiable avec des musées internationaux commencée environ en 1993. Le rapport de collaboration avec certains musées d’art s’est achevé en 1995, parce que les curateurs craignaient que des effets négatifs auraient pu affecter leurs collections. La Fondation G. Matthaes, propriétaire du musée, est une organisation non lucrative, similaire à la Fondation P. Getty. La collaboration avec les musées techniques a continué positivement.

 


L’application de l’analyse spectroscopique pour la datation de matériaux organiques est brevetée.
(Brevet It. Nr. 01266808 - G. Matthaes, 1993)

 

NOUVEAU !

Une bonne nouvelle pour ceux qui aiment l’art ancien:
l’ivoire est datable!

Objet en ivoire, Afrique

Temple de Buddha, Chine

La catégorie de l’ivoire ne comprend seulement pas les défenses des éléphants, mais aussi les cornes d’autres animaux et certains types d’os. Tous les ivoires se distinguent par leur dureté et résistance, caractéristiques dues à leur composition chimique. L’élément prédominant est représenté par des matières inorganiques, dont l’âge n’est pas déterminable. Mais nous trouvons aussi des substances organiques qui subissent des altérations avec le temps selon des lois biologiques.

L’analyse avec la spectroscopie aux infrarouges met en évidence les molécules présentes dans la matière, en permettant de distinguer de manière claire les substances inorganiques de celles organiques de l’ivoire. Pour ces dernières il est donc possible d’appliquer les méthodes analytiques pour la datation en visant des molécules sélectionnées et mesurables.

La courbe spectroscopique permet d’identifier clairement les différents types d’ivoire, ainsi que d’élaborer des calculs spécifiques pour la datation de chacun de ceux-ci.  (Figure 1 - 2)  
 

Figure 1

Figure 2


Important ! Les molécules qui constituent les cellules de l’ivoire ne possèdent pas de parois protectrices comme celles du bois. Les échantillons d’ivoire qui sont utilisés pour la datation doivent être soumis à un savant processus de stabilisation dès leur prélèvement.

L’application de l’analyse spectroscopique pour la datation de matériaux organiques est brevetée.
(Brevet It. Nr. 01266808 - G. Matthaes, 1993)

Instructions pour le prélèvement d'un échantillon d’ivoire à dater

A)               L’objet en ivoire est délivré au laboratoire du Musée à Milan. Il est ainsi possible de prendre l’échantillon avec un dommage minimum et invisible.
B)
               L’échantillon est pris par le propriétaire de l’objet. Pour la datation il est nécessaire un fragment de 10 mm3 de volume (mm 3x3x1) qui peut être prélevé à l’aide d’un couteau bien tranchant ou d’une petite scie en travers.

Ce petit fragment doit être recueilli dans un morceau de papier et envoyé par la poste au laboratoire du musée.

 


 

 

 

 

Amples descriptions des méthodes dans le
Manuel Illustré du Collectionneur d'Art

(3 tomes, plus de 2 000 photos de détails en couleurs, courts textes d’explication).

Manuel Illustré du Collectionneur d'Art

Un manuel illustré pour savoir distinguer le vrai du faux. Cet ouvrage se promet d'être votre expert fidèle lorsque vous achetez des objets anciens. Il donne des réponses claires et bien fondées sur les critères d’évaluation objective concernant l'authenticité et l'originalité des pièces qui ont suscité votre intérêt.

Auteur :

Gottfried Matthaes

Né en Allemagne, dans une famille jouissant d'une tradition artistique ancienne. Physicien, dès 1960, il se consacre à la recherche de méthodes pratiques et scientifiques pour le contrôle de l’authenticité. En 1990, il fonde à Milan le Musée d’Art et de Science, un musée unique au monde, où sont exposés presque tous les objets représentés dans le manuel auquel se jouxte le laboratoire, l’Institut International de Recherche sur l’Authenticité des Objets d'Art.

Contenu:
TOME 1: Ivoire, Peintures, Icônes, Tapis, Tapisseries, Meubles, Verre, Céramique, Méthodes scientifiques.
TOME 2: Papier, Livres, Estampes, Métaux, Horloges, Cannes, Pipes, Instruments de musique, Pierres précieuses, Ambre, Perles, Peinture à l'émail, Poupées, Jouets, Éventails.
TOME 3: Arts mineurs d'Asie, Objets archéologiques, Art bouddhiste, Art africain, Art indonésien.
Genre: didactique, illustré avec environ 2 000 photos en couleurs de détails et d’agrandissements, avec de courts textes d’explication.
Format: cm 20 x 25
Prix: Tome 1 (278 pages) 40,00 Euro
Tome 2 (128 pages) 30,00  Euro
Tome 3 (128 pages) 30,00 Euro

Frais d'expédition pas inclus, à communiquer dépendant du pays et de la quantité de tomes.
Code international: Volume 1 - 1997, Codice ISBN 978-88-900454-0-0
Volume 2 - 1999, Codice ISBN 978-88-900454-9-3
Volume 3 - 2000, Codice ISBN 978-88-900454-1-7
Comment l’acheter :
  • dans les librairies en indiquant le code ISBN mentionné ci-dessus
  • au Musée d’Art et de Science

  • par e-mail

 

 


Exemples de textes tirés des tomes 1, 2 et 3

Tome 1
Chapitre « Meubles »
70 pages

Autres exemples de textes tirés des tomes 1, 2 et 3

 

173


 

 

 

 

 

Plusieurs précieuses  informations sur l'authenticité dans l'art se trouvent dans notre site:

www.CopiesAndFakesInArt.com

pour les différentes catégories d’objets anciens:

 

PEINTURES ET ICONES

MEUBLES ANCIENS

IVOIRE
BRONZE

CÉRAMIQUES
ARCHÉOLOGIQUES

peintures sur bois et sur toile. Reproductions de graphique artistique.

meubles anciens,
statues et autres
objets d’art en bois
.

pierre et autres différents matériaux pour objets d’art européen.

de l’art gréco-étrusque
et de l’art asiatique.
 

VERRES

ART
AFRICAIN

art
BOUDDHISTE

MÉTHODES SCIENTIFIQUES  
pièces en verre
anciennes et
modernes.
masques et statues
d’art africain en bois,
en bronze et en ivoire.
et art chinois en bois,
en bronze et
en céramique.
pour l'établissement
de l'authenticité.
Laboratoires.

www.copiesandfakesinart.com

 

 


Museo d'Arte e Scienza
AU SERVICE DE L'ART
(18 salles, plus de 2 000 objets exposés)

 

Palazzo Bonacossa - Via Q. Sella,4 -20121 Milano -  Piazza Castello
Horaires:
Du lundi au vendredi: 10 - 18 h
Entrée:
Plein tarif: 8 € - Tarif réduit : 4 €

Visites guidées:
(10 personnes minimum): 10
Informations
: Tél.: +390272022488 - Télécopie: +390272023156.  e-mail: info@museoartescienza.com


AUTRES SITES DU MUSÉE d'Art ET DE SCIENCE 

 

www.MuseoArteScienza.com - Le site du musée. Sections: 6 salles dédiées à la reconnaissance de l’Authenticité dans l’art, 5 salles dédiées à Léonard de Vinci (Les activités de Léonard de Vinci à Milan et son Traité illustré de la Peinture) – 5 salles dédiées à l’Art Africain  et à l'Art Bouddhiste, 2 Laboratoires scientifiques pour l’établissement de l’authenticité.

www.LeonardoDaVinciMilano.com - "Léonard Citoyen de Milan" et "Apprécier l'Art à travers les yeux de Léonard de Vinci" d'après son Traité de la Peinture.

www.AuthenticAfricanBronzesandCeramics.com - traite l’authenticité des objets d’art africain en bronze, en pierre et en céramique. Le laboratoire scientifique du Le Museo d’Arte e Scienza a développé des méthodes valables pour distinguer les objets africains.

www.ArtAndScienceHandbook.com - Le guide scientifique le plus complet pour la reconnaissance de l'authenticité d'objets d'art européens et autres, basée sur des facteurs objectifs. 540 pages et plus de 2 000 illustrations en couleurs en 3 tomes et 3 langues.

www.SpectroscopyForArt.com - Méthode scientifique pour la datation du bois et l'identification du type de bois des objets d'art. Reconnaissance de l'authenticité par l'analyse des couleurs, des ligands, des pigments et d'autres substances organiques.  

www.Paintingauthenticity.com - Information sur la vérification de l'authenticité des peintures modernes et des peintures anciennes.

www.Excavatedartauthenticity.com - "Une liste de toutes les possibilités qui permettent de reconnaître l’authenticité d’objets archéologiques en céramique, en verre et en bronze provenant du sud de l’Italie, du bassin méditerranéen, de la Chine et de l’Amérique du sud, en se basant sur des facteurs objectifs".

www.AfricanartAuthenticity.com - "Vie et Art en Afrique Noire", la section didactique du Musée consacrée à l'Art Africain (5 salles présentant plus de 350 objets).

www.Matthaes.org - L’histoire de la Fondation G. Matthaes: de l’ouverture de l’école de peinture à Dresde en 1906 jusqu’au Musée d’Art et Science de Milan.

www.CopiesAndFakesInArt.com - Copies et faux dans les objets anciens.

www.IvoryAuthenticityAnd Age.com - Ivoire, corne et os peuvent être identifiés clairement et datés parmi la spectroscopie.

www.arteautentica.it - Le laboratoire scientifique du Musée effectue la vérification de l'authenticité dans les objets d'art et d'antiquité et il est à disposition de privés, collectionneurs, experts d'art, restaurateurs et musées.

 

POUR RECEVOIR PÉRIODIQUEMENT DES NOUVELLES ET LES MISES À JOUR,
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER!

Museo d’Arte e Scienza di Gottfried Matthaes S.R.L.
Sede legale e amministrativa: Via Q. Sella 4 – 20121 Milano
Partita IVA e Codice Fiscale 03191710106
C.C.I.A.A MILANO: 1343958 – Cap. sociale €
90.000,00